COMMENT

 

Toucher la vie


L'haptonomie part du principe que la relation entre l'enfant et ses parents peut exister et s'approfondir avant la naissance.
Concrètement, cette communication fine s'étaye sur le sens du tact. L'haptonomie amène à découvrir ce toucher inné dans une dimension souvent oubliée. C'est à travers ce tact là que se créent de liens puissants avec le bébé.

En invitant les parents à développer leurs capacités, mûrir leurs ressentis tout au long de la grossesse, ils nourrissent leur confiance réciproque, leur complicité, gages d'épanouissement et de sérénité pour chacun d'eux.

C'est un moment d'accueil du couple pour qu'il dépose son vécu, pose ses questions ou fasse part de ses doutes. Il s'agit d'accompagner autant avant qu'après la naissance pour que les parents soient autonomes dans les choix qui concernent leur enfant. Ils sont guidés par la compréhension que l'enfant leur donne de lui-même.

Pour le bébé :
- Loin d'être isolé dans sa poche de liquide amniotique, il réagit au contact de ses parents, il reconnaît la présence de son père, perçoit les émotions de sa mère, sait manifester son plaisir (ou déplaisir) et ne demande qu'à établir le contact.
Plus les parents contactent le bébé, plus il se sent en sécurité et aimé. Les bases d'une confiance solide et mutuelle se construisent et s'installent.

Pour le père :
- A travers la prise en charge médicale, la société aborde de manière restrictive (uniquement physiologique) la grossesse, dès lors le père a souvent le sentiment d'être évincé, au mieux d'être « toléré » ou bienvenu « aux horaires de visite »...
Se plaçant du point de vue affectif, l'haptonomie propose au père de faire l'expérience que sa présence, loin d'être facultative est nécessaire, capitale et décisive tant pour la mère que pour l'enfant puisqu'il est celui qui les connait le mieux.
- L'homme se sentant reconnu dans son rôle de partenaire (« Quand tu poses ta main là, ça me fait du bien ») et de père (« Quand tu arrives, le bébé bouge ») est encouragé dans un mouvement de vie porteur pour le couple et la famille.
- Le jour J, il sait soulager la mère et peut dire à l'enfant « Viens vers moi, je te montre le chemin ».

Pour la mère :
- Elle ne se sent pas seulement encadrée médicalement, mais accompagnée et épaulée par le père.  Elle peut se consacrée à trouver comment calmer la douleur et orienter le bébé.
- Elle aura non pas la sensation d'expluser le bébé, mais le sentiment d'accompagner de tout son être son enfant vers la vie.

Pour la triade après naissance :
Au moment où le bébé doit fournir beaucoup d'efforts pour s'adapter à son nouvel environnement, il est particulièrement sensible à la façon dont on le porte et le soigne. Pour lui cela vaut un langage qui peut signifier sécurité et autonomie ou au contraire, insécurité et dépendance. L'haptonomie permet aux parents de rester cohérents : que leurs gestes et leurs paroles tiennent le même langage sécurisant à l'enfant.